Assainissement de la chaine d’approvisionnement du cuivre et cobalt artisanaux : MES SARL a livré au gouvernement le Centre de négoce de Musompo à Kolwezi

Assainissement de la chaine d’approvisionnement du cuivre et cobalt artisanaux : MES SARL a livré au gouvernement le Centre de négoce de Musompo à Kolwezi
Partager

Musompo à Kolwezi, le jeudi 05 octobre 2023 en présence d’une foule immense d’invités et de curieux, Rahim Drholia est assis sur la première ligne parmi les autorités, à quelques sièges à gauche du Président de la République Félix Tshisekedi, pour l’inauguration d’un ouvrage pour lequel ils avaient pris un pari risqué de financer cet ambitieux projet devenu désormais une réalité. Pari réussi pour cette entreprise spécialisée dans divers domaines dont les ouvrages ne cessent de séduire les dirigeants politiques et entreprises congolais, de leur QG de Lubumbashi au Kwilu et Nord-Kivu.

     Les propriétaires du Groupe MES SARL (Chetan Chug, Hitesh Chug et Rahim Drholia) est l’unique entreprise congolaise de services ayant cru en la République Démocratique du Congo sans directement miser sur les gains et dans les provinces issues du Katanga aux premières heures du découpage.

     Ce Groupe avait préfinancé les travaux de réhabilitation et extension du symbolique Complexe scolaire Hewa Bora, sis avenue Lusanga, ayant hébergé les assises de la dernière conférence nationale minière au courant du deuxième semestre de 2018 à Kolwezi. A son actif des ouvrages et grands chantiers lancés pour la province du Lualaba entre 2016 et 2021, il y a le gigantesque complexe Hôtel du gouvernement, le siège provincial de la Banque Centrale du Congo (BCC), la résidence du Président de la République, le siège de l’assemblée provinciale du Lualaba, l’aérogare de l’aéroport de Kolwezi, l’extension de l’hôpital Mwangeji, etc.

     Les travaux de construction du siège de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga bâclés par une entreprise chinoise ont été confiés à MES SARL dont une des spécificités est ‘’construire des ouvrages de qualité à faible coût’’.

Il a démystifié la légende en construisant le premier immeuble à plus d’un niveau, ayant des appartements résidentiels moins chers, avant le siège du Groupe GPM à quelques mètres après le Rond-point Mwangeji.

Dans son discours circonstanciel, que nous publions in extenso, précédent la cérémonie d’inauguration du Centre de négoce de Musompo, l’Administrateur et coactionnaire du Groupe propriétaire de l’entreprise MES SARL, qui avait pré financé et construit à faible coût cet ouvrage, a exprimé sans confiance de toute leur équipe d’investisseurs en la République Démocratique du Congo (RDC) et leur implication à coté des gouvernements provincial du Lualaba et national pour la protection du cuivre et cobalt artisanaux contre l’embargo et autres risques pouvant affecter la chaine d’approvisionnement, une contribution à l’assainissement de la chaine d’approvisionnement et aux efforts du Président de la République Félix Tshisekedi sur ce sujet pour lequel il avait instruit à la création de l’Entreprise Générale du Cobalt (EGC) et y a nommé il y a quelques mois de nouveaux dirigeants dont le Directeur Général Eric Kalala Nsantu.

Discours de Rahim Drholia du Groupe MES SARL à l’inauguration du Centre de négoce de Musompo

‘’Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, avec nos hommages les plus déférents ;
Excellence Monsieur le Premier Ministre, avec l’expression de notre plus haute considération ;
Honorables Députés Nationaux et Sénateurs ;
Messieurs les Ministres membres du Gouvernement Central ;
Honorable Président de l’Assemblée Provinciale du Lualaba ;
Honorables Députés Provinciaux ;
Madame la Gouverneure de la Province du Lualaba ;
Distingués Invités à vos titres et qualités respectifs,


Qu’il nous soit permis, au nom de la société MES – Mining Engineering Services, de nous acquitter d’un agréable devoir celui de remercier Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO qui ne ménage aucun effort pour maintenir la paix dans ce pays, gage de tout développement.
En plus de ces remerciements, permettez-nous de lui réitérer nos sincères félicitations pour son impulsion patriotique incontestable dans la mise en place d’une chaîne d’approvisionnement responsable des produits miniers issus de l’exploitation artisanale.
En aval, cette chaîne contribuera surement à l’amélioration des conditions de travail et des revenus des exploitants miniers artisanaux jusqu’ici victimes des maux divers qui rongent ce secteur pourtant important de l’économie locale, impliquant la survie des millions de ménages.
C’est grâce à cet engagement noble que les autorités de la province du Lualaba ont résolu de construire ce Centre de Négoce de Musompo qui répond aux exigences de la Loi en la matière. Il est donc prêt à jouer son rôle de maillon important dans la démarche de formalisation de cette activité artisanale en vue d’assurer le contrôle total des flux des minerais ainsi que des revenus issus de cette activité à travers la province.
En effet, l’opérationnalisation de ce Centre de Négoce de Musompo favorisera la mise en place d’une traçabilité de la production des différents flux financiers des taxes, frais administratifs et redevances liés à l’activité minière artisanale en partant du puit jusqu’à l’exportation. Pour ce faire, une plateforme de digitalisation des données et de gestion automatisée est à ce jour opérationnel. Il a été conçue en s’inspirant d’un model réussi dans le secteur des 3T. Il s’agit du logiciel MINETAG.
Voilà pourquoi nous adressons nos remerciements à Son Excellence Madame la Gouverneur de la Province du Lualaba ainsi qu’à l’ensemble de son équipe pour leur dynamisme et leur volonté sans faille à traduire en action la vision de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat et leur attachement à l’amélioration des conditions de vie de la population.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat ;
Distingués Invités à vos titres et qualités respectifs,
Nous sommes fiers d’avoir été associé à la réalisation de cette œuvre historique de fondation qui servira surement de modèle pour d’autres provinces.
Notre société a été ensuite sollicitée pour la phase suivante du projet qui a consisté à redimensionner l’ouvrage en prenant en compte le volume de minerais à traiter, les activités liées aux opérations de prise en charge du flux matériel des minerais ainsi que des activités connexes comme les banques, les laboratoires, les réfectoires, le parking et d’autres besoins utilitaires.
Ainsi, dans sa nouvelle version que nous vous présentons ce jour, le Centre de Négoce de Musompo est composé comme essentiellement de :
1. Points de contrôle ainsi que d’entrées et sorties ;
2. Cabines de sécurité ;
3. Grande zone d’échantillonnage ;
4. 100 Hangars (dépôts) ;
5. Quatre (04) Ponts bascules de 100 MT de capacité ;
6. Trois (03) Laboratoires ;
7. Un (01) Restaurant principal ;
8. Parking pouvant contenir 100 gros camions ;
9. Quatre (04) Agences de banques commerciales ;
10. Deux (02) Bunkers pour la radioactivité ;
11. Un (01) Super marché ;
12. Un (01) Garage d’entretien pour véhicules ;
13. Deux (02) Stations-service ;
14. Quinze (15) Pavillons de logement des chauffeurs et restaurant ;
15. Plusieurs espaces de bureaux ;
16. 76 Lampadaires solaires ;
17. Provision pour les maisons et les bâtiments dans les futures zones de développement ;
Et beaucoup plus…

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat ;
Distingués Invités à vos titres et qualités respectifs,
Notre souhait est de voir ce bijoux qui sera inauguré, dans les instants qui suivent, être un modèle de réussite dans l’effort de formalisation de l’activité minière artisanale et permettre un contrôle réel de cette activité par l’Etat Congolais en vue de contribuer à la productivité de la chaine de valeur nationale, à la création des richesses et à l’essor de l’économie locale.
Toutefois, en vue de garantir un succès total, nous suggérons que des extensions de ce Centre de Négoce de Musompo ou d’autres Centres de Négoces soient construits à la limite de la Province du Lualaba ainsi que dans la Province du Haut-Katanga pour permettre un meilleur encadrement de cette activité minière artisanale.
Nombreux sont ceux qui, à travers les médias, ont tenté délibérément de salir l’image de ce grand et beau pays du fait de son secteur minier en en parlant de «minerais du sang» ou de «travail des enfants dans les mines», retardant ainsi la croissance de notre pays.
Je me souviens d’un article qui disait : «l’année dernière, la RDC a produit 72 % du cobalt mondial, un ingrédient clé des batteries rechargeables des voitures électriques et des téléphones portables. Mais l’image du secteur est ternie par l’exploitation minière artisanale, où les accusations de travail des enfants, de conditions de travail dangereuses et de corruption sont monnaie courante».
J’espère qu’à partir de ce jour, les médias pourront partir des faits pour mettre en évidence les efforts d’un «nouveau Congo avec un secteur minier plus transparent, plus sécurisé et plus traçable». Ils pourront également dire que «les principaux producteurs mondiaux de batteries envisagent le Congo pour y installer leurs nouvelles unités de fabrication».
Nous saisissons cette occasion pour encourager et inviter particulièrement les investisseurs qui sont ici présents, à ne pas hésiter d’explorer les différentes opportunités que cette belle Province du Lualaba et ce beau pays vous offrent.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat,
Bienvenue au Centre de Négoce de Musompo, le premier du genre et de la série dont vous avez posé les bases solides.

Bienvenue dans la Province du Lualaba, la Province pilote.
Bienvenue en République Démocratique du Congo, moteur économique de l’Afrique.
Je vous remercie.’’

Coup d’œil sur la genèse du Centre de négoce de Musompo

Avril 2029, une session parallèle se tient sur le sort du Cobalt en présence de tous les décideurs mondiaux, la RDC n’y est représentée que par Joseph Ikoli, alors Secrétaire Général du Ministère des mines. Informé, alors qu’il assistait à la plénière dans la grande salles des conférences de l’OCDE, le Coordonnateur de TOUCHE PAS A MON COBALT Franck Fwamba s’y invite sans être officiellement invité à la surprise tout le monde et insiste auprès d’un membre du collège Mines de la Présidence de la République, un certain Alphonse, d’y participer.

     Alors que tous les participants proposent que la prochaine réunion sur le Cobalt se tienne à Hong-Kong en Octobre 2019, le journaliste et activiste congolais parvient à obtenir qu’elle se tienne plutôt à Kolwezi que son mouvement vend comme ‘’Capitale Mondiale du Cobalt’’. Le Président de la Chambre des mines chinoise soutient, James Nicholson de Trafigura appuie, toute l’assistance adhère afin de découvrir d’où vient le Cobalt et les représentants de l’OCDE notent.

     Franck Fwamba a vendu une idée à travers le monde dans plusieurs fora : la province du Lualaba et le pays ont entrepris la formalisation du secteur de production du Cobalt artisanal pour assainir la chaine d’approvisionnement et éviter l’embargo qui planne ; les travaux du Centre de négoce de Musompo décidés par le gouverneur de province Richard Muyej qui a fait détruire tous les dépôts illégaux et obtenu qu’une partie du PE de Kasulo appartenant à la Gécamines soit convertie en Zone d’Exploitation Artisanale (ZEA), unique connue comme viable du Lualaba et sous la gestion du groupe chinois Huayou sont des arguments avancés comme preuves à visiter par la délégation de l’OCDE et les utilisateurs finaux du Cobalt.

     Pari gagné pour TOUCHE PAS A MON COBALT et la délégation du Lualaba, le rendez-vous est pris pour cette importante réunion au courant du 4è trimestre de l’année en République Démocratique du Congo dont l’image du Cobalt est ternie par un rapport de Amnesty International et son partenaire congolais AfreWatch après les incidents mortels et condamnables de Kasulo au cœur de la ville de Kolwezi.

Dans le cadre du forum de l’OCDE qui s’est tenu du 12 au 15 novembre 2019 dans la région du Copperbelt et principalement à Kolwezi, une délégation de RMI s’est rendue dans la Province du Lualaba. Elle a été reçue à son arrivée par le Gouverneur de la Province du Lualaba, Richard Muyej.

La délégation était dirigée par son Executive Director Rob Lederer et par sa vice-présidente Leah Butler. Des représentants de sociétés membres de RMI telles que FairphoneVolvoSiemensUmicoreGlencore étaient également présentes.

     La délégation de RMI a visité au Lualaba les sites artisanaux de Kasulo, Kanina, Mutoshi et le nouveau Centre de Négoce de Musompo ainsi que les sites industriels de Sicomine et TFM.

     Responsible Minerals Initiative (RMI) représente plus de 380 entreprises des secteurs de l’électronique, de l’automobile, de l’aérospatiale, de l’outillage, de la vente au détail, de la bijouterie et autres.

     RMI offre un programme global, à l’échelle de l’industrie, permettant de valider le fait que les producteurs et raffineurs disposent de systèmes et de processus leur permettant d’effectuer une diligence raisonnable conformément aux recommandations de l’OCDE sur le devoir de diligence.Lualaba : Le Chef de l'Etat a inauguré le centre de négoce de Musompo pour  canaliser les activités du secteur minier - foxtime.cd

Alors gouverneur de la province du Lualaba, Richard Muyej avait annoncé le samedi 11 juillet, à la l’occasion de son discours sur l’An 1 du gouvernement provincial, sa volonté d’inaugurer le Centre de négoce de Musompo au mois d’août 2020 à Kolwezi afin de mieux contrôler le commerce des minerais artisanaux.

     Ce complexe avait été aussi choisi par le ministère national de l’Industrie à l’époque comme un des sites de la Zone Économique Spéciale de l’Axe Sud devant concerner les industries lourdes et manufacturières axées sur le cuivre, le cobalt et autres dérivés.

     Les principaux objectifs poursuivis par la réforme de l’artisanat minier engagé au Lualaba étaient les suivants : mettre fin à l’exploitation anarchique dans les sites résidentiels ainsi que ceux industriels qui risquent de créer préjudice à la chaine d’approvisionnement du cuivre et cobalt ; définir un programme de délocalisation des creuseurs vers des Zones d’Exploitation Artisanales (ZEA) viables destinées aux vraies coopératives des artisanaux ; créer d’autres centres similaires pour résoudre les problèmes récurrents de teneur, humidité, poids ainsi que le taux de radioactivité grâce à un ou des laboratoires indépendants de certification des produits miniers ; assurer la traçabilité physique et documentaire des minerais du puits jusqu’à l’unité de traitement ; mettre fin à la prolifération des dépôts illicites dans les quartiers résidentiels et le long de la route à l’entrée de la ville ou dans les concessions privées ; organiser un guichet unique pour bien recouvrer les taxes et redevances dues à l’Etat.

Par Precious Fwamba, Ben Nkaya et Divine Mwenda pour FKF Softpress


Partager

Tous pour la RDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 8 =


Translate »