A la suite de ses collègues, la ministre du Portefeuille Adèle Kayinda a découvert du « Made in Congo » de MES SARL à Lubumbashi.

A la suite de ses collègues, la ministre du Portefeuille Adèle Kayinda a découvert du « Made in Congo » de MES SARL à Lubumbashi.
Partager

C’est devenu un passage obligé depuis l’année passée pour tous les membres du gouvernement et certains capitaines d’entreprises publiques et privées en séjour de travail à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga, la ministre du portefeuille Adèle Kayinda n’y a pas dérogé. Elle était aussi à la découverte du « MADE IN CONGO » le jeudi 21 septembre 2023 dans le Haut-Katanga, à Lubumbashi pour palper du doigt et encourager les réalisations de transformation et recyclage du Groupe Somika lors de la visite des usines du parc industriel de Mining Engineering Services (MES SARL), notamment le tour de l’usine de fabrication de câbles électriques et transformateurs pour l’utilité minière et ménagère ’Congo Cables  & Transformers’’, en abrégé CCT ; suivi des installations Rainbow Katanga SARL, une entreprise tenue par les femmes et pour l’encadrement des femmes vulnérables dans la périphérie de la ville de Lubumbashi, qui produit les savons liquides et en poudre ainsi que divers détergents pour les nettoyages ménagers.

Sous la houlette des responsables de Mining Engineering Services, messieurs Hitesh Chug son Directeur Général et Himanchu Pandya qui est un des hauts cadres qu’accompagnait Ir Elisée Kazadi, un autre haut cadre du Groupe, la délégation ministérielle a pris connaissance du fonctionnement et de la chaîne de production de ces entreprises qui viennent a point nommé apporter solutions aux ménages et entreprises minières congolaises qui ne recourent plus à l’importation comme autrefois de certains produits. Les usines de MES SARL sont venues booster l’économie de République Démocratique du Congo (RDC), particulièrement celle du Haut-Katanga et du Lualaba en contribuant aussi à la lutte contre le chômage et la réduction de la pauvreté par la création des milliers d’emplois.

Encourageant cette initiative des propriétaires du Groupe Somika d’investir dans la création du parc industriel MES SARL pour la transformation industrielle de certains produits miniers en leur donnant de la valeur ajoutée, le recyclage et la production locale, Adèle Kayinda a fait remarquer que ‘’ces entreprises congolaises, non seulement soutiennent l’économie et la lutte contre le chômage mais s’inscrivent dans la vision du Chef de l’Etat-Antoine Félix Tshisekedi de produire localement des produits finis afin de relancer l’industrialisation du pays.’’

Il est vrai que les initiateurs et propriétaires du parc industriel de MES SARL sont déterminés à  transformer les matières premières sur place en RDC pour réduire l’importation, consommatrice des devises dont le pays a besoin et de beaucoup temps aux les miniers congolais qui doivent attendre pendant des semaines et des mois des produits en provenance d’autres pays alors qu’ils peuvent être localement produits comme le fait désormais les sociétés du Groupe Somika.


Il sied de noter que le Président du Groupe Somika et de MES SARL, monsieur Chetan Chug, dirigeant visionnaire qui s’appuie sur le dynamisme et l’expérience de messieurs Hitesh Chug et Rahim Drholia qui sont des pragmatiques team-leaders, tient à transformer les matières premières congolaises sur place en RDC en produits finis de haute qualité, comme les câbles de CCT qui sont très demandées aujourd’hui dans plusieurs pays grâce à la qualité du cuivre utilisé et qui non recyclé, afin de réduire les importations et la dépendance du pays envers d’autres pays qui n’ont pas les mêmes matières premières comme celles dont Dieu a doté la nature congolaise.

En effet, les propriétaires du Groupe Somika et de MES SARL tiennent à la responsabilisation dans différentes entreprises qui leur appartiennent en vue de l’autonomisation de la femme congolaise. On les trouve à la tète des unités du secteur agropastoral (Terra, African Millling et CongOeufs) ainsi que dans toutes les directions de différentes unités du parc industriel de Lubumbashi (Rainbow Katanga, CCT, VinMart Foundation, etc.)

Comme ses différents prédécesseurs collègues membres du gouvernement et différents visiteurs qui découvrent les investissements et produits des entreprises du parc industriel de Mining Engineering Services (MES SARL), madame Kayinda est partie surprise et satisfaite de ce que la RDC peut produire et faire grâce à l’accompagnement des institutions étatiques et d’un climat d’affaires dépouillées des tracasseries administratives et financières inutiles, et d’une fiscalité incitative en cette période de l’élargissement du marché concurrentiel africain à plusieurs pays du continent.

Par Jeef Kazadi et Precious Fwamba (FKF Softpress)


Partager

Tous pour la RDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 13 =


Translate »