Une forte délégation gouvernementale a découvert les investissements agropastoraux du Groupe Somika et son parc industriel de Mining Engineering Services (MES SARL)

Une forte délégation gouvernementale a découvert les investissements agropastoraux du Groupe Somika et son parc industriel de Mining Engineering Services (MES SARL)
Partager

Des entreprises du secteur agropastoral du Groupe Somika et son parc industriel géré par Mining Engineering Services (MES SARL) ont connu une double visite des délégations gouvernementales le 13 et 16 septembre 2023 à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga.

Sous le guide de monsieur Himanchou P, un des hauts cadres du groupe industriel MES SARL,  le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’intérieur Peter Kazadi Kankonde et sa suite dont le Gouverneur du Haut-Katanga Jacques Kyabula et du bourgmestre de la commune Mireille Kieshye ont été émerveillé par les investissements et surtout les produits ‘’Made in Congo’’ ainsi que différentes activités de recyclage des déchets miniers et industriels qui font la spécialité dudit groupe.

Ils ont ainsi découvert l’unité de production des câbles électriques très dans plusieurs pays dont la République d’Afrique du Sud pour la qualité de la matière première utilisée : le cuivre de la République Démocratique du Congo (RDC) sans mélange ni alliage comme le font d’autres producteurs à travers le monde.

L’usine de production des tuyaux communément appelés PVC de plusieurs dimensions et de meilleure qualité, pour usage industriel dans les mines et ailleurs ainsi que dans la distribution d’eau, la construction des maisons a été la seconde découverte.

Celles du recyclage des huiles industrielles et batteries usées de véhicules en engins lourds pour produire le plomb, la production et le recyclage des anodes utilisées dans la production des cathodes de cuivre ont été une bonne surprise.

L’usine de fabrication des savons en poudre et liquides ainsi que différents détergents par les femmes congolaises habitant la ville de Lubumbashi, et distribués dans plusieurs provinces du pays, avait bouclé cette première journée de visite des officielles.

Tous ces produits aujourd’hui ‘’Made in Congo’’ chez MES SARL à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga en RDC, à la grande satisfaction de la population étaient autrefois importés de l’extérieur du pays avec des conséquences sur le prix d’achat et le ravitaillement des stocks par les utilisateurs congolais.

Impressionné par les découvertes encourageantes du jour, le numéro deux du gouvernement Sama Lukonde Kyenge a encouragé ces investissements, salué la confiance et la foi de ces investisseurs, motivé à garder continuellement confiance en la RDC pour son industrialisation qui cadre avec l’accomplissement de la vision du chef de l’Etat Félix-Antoine Tshilombo qui vise à réduire sensiblement l’importation des matières premières et des produits de base afin de consolider l’économie nationale grâce à des capitaux privés que doivent attirer un climat des affaires, dont la Fédération des Entreprises du Congo et la Société Civile souhaitent l’assainissement et les mesures incitatives comme des allégements fiscaux et la réduction de la parafiscalité afin de rendre les petites et moyennes entreprises de droit congolais compétitives sur un marché africain désormais ouvert aux produits et entreprises subventionnés d’autres pays.

Sous le guide de madame Gracia Kabanga, gestionnaire des investissements agropastoraux du Groupe Somika et des hauts cadres de Mining Engineering Services (MES SARL), une autre forte délégation des ministres nationaux a visité quelques entreprises du Groupe Somikale samedi 16 septembre 2023 à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga.
Reçue par le Patron du Groupe Somika Chetan Chug et du gestionnaire de MES SARL Hitesh Chug accompagnés de Rahim Drholia, haut cadre du Groupe et membre de son Conseil d’Administration qui supervise aussi le secteur agropastoral du Groupe Somika depuis ses débuts, la forte délégation constituée de plusieurs ministres dont Jean-Lucien Busa du Commerce Extérieur, Nicolas Kazadi des Finances, Julien Paluku de l’Industrie et leur collègue de l’Agriculture José Panda a eu une journée chargée par les visites de différentes usines et entreprises du Groupe à Lubumbashi et ses environs.

Chez African Milling, propriétaire de la grande minoterie de l’Afrique centrale construite en lisière de la ville de Lubumbashi, qui ravitaille les miniers en farine de maïs et allège les importations de la Zambie et la République Sud Africaine de ce denrée de base pour une grande partie de la population, la délégation ministérielle a découvert un imposant et important investissement dans ce secteur.

Cette minoterie privée est la première du genre en République Démocratique du Congo, malgré l’historique minoterie de Kakontwe de Likasi appartenant à Gécamines, et la plus grande en Afrique Centrale.

C’est elle qui avait inspiré les propriétaires d’autres minoteries de la région sud du pays, dont ceux de la minoterie la société Mashamba, de copier l’idée pour monter la leur dans les environs de la géante et leader de la nouvelle génération. Elle est ravitaillée en produire à moudre par la ferme de Terra SARL qui est sur la Route Kasenga et certains agriculteurs du coin pour produire la farine ‘’Bukari ya Kwetu’’.

Sur place à la ferme Terra Sarl  sur la route Kasenga, ces membres du gouvernement central ont été émerveillés par la mécanisation des opérations et un nombre assez élevé d’outils et engins agricoles (les machines dernière cri, les tracteurs, les moissonneuses-batteuses, etc.) appartenant à cette ferme industrielle ‘’dans le souci de mettre fin à la crise de farine de maïs et contribuer la sécurité alimentaire comme le veulent les autorités du pays’’, selon les promoteurs. Le maïs produit est envoyé à la grande minoterie d’African Milling pour produire la farine consommable alors que les déchets sont envoyés à la ferme avicole Congo Œufs pour nourrir les poules pondeuses dont les œufs sont visibles sur le marché local à Lubumbashi.

La chaine de production Terra-African Milling-Congo Œufs est dirigée par une compatriote dont les qualités managériales, la compétence et l’expérience dans ce secteur agro-pastoral au pays est sans concurrence : madame Kabanga Gracia à qui le Groupe Somika a fait confiance, méritée et avec raison, depuis plus de dix ans pour conduire ce gigantesque et important projet.

Chez Rainbow Katanga SARL, sur la Route Likasi dans le parc industriel de MES SARL, les ministres nationaux, tous membres de la Commission Economie et Finances du gouvernement Sama Lukonde sous la supervision de Vital Kamerhe, ont découvert une nouvelle unité de fabrication de diverses qualités de savons et détergents tenue par des femmes recrutées parmi les plus vulnérables dont le Groupe a fait des travailleuses courageuses et combattantes qui contribuent désormais à l’économie de la province du Haut-Katanga et du pays. Féliciter et motiver par ces ministres, ces femmes prometteuses comptent faire plus.

Sur un autre chapitre, c est l’usine de Congo Cables Transformer qui a constitué le point final de cette visite chargée de la grande équipe ministérielle où elle a vu comment sont transformés les produits miniers en câbles électriques pour les miniers et aussi pour l’utilité ménagères.

C’est avec un sentiment de satisfaction et encouragement des membres du gouvernement à l’égard de ces investissements et leurs propriétaires que s’était clôturée la visite, mieux la découverte des ces usines de Mining Engineering Services qui attend désormais des mesures incitatives du gouvernement pour protéger cette industrie nationale face à la concurrence étrangère.

Par Franck Fwamba et Jeef Kazadi pour FKF Softpress.

GROS PLAN SUR LA CHAINE DE VALEUR AGROPASTORALE DU GROUPE SOMIKA

Le ferme agricole Terra a été créée en 2006 comme plantation de maïs dans la région du Grand Katanga en République Démocratique du Congo (RDC), fortement dépendante des importations de cette denrée alimentaire. Elle s’est développée, par la suite, dans la production de la farine de maïs avec African Milling Company Congo (African Milling) et dans la production d’œufs avec CongOeufs. La Société Financière Internationale (SFI), le Fonds pour la Promotion de l’Industrie (FPI) et d’autres institutions de la RDC ont joué un rôle déterminant dans le développement et la croissance durable de ces trois unités formant une chaine locale de valeur. Actuellement, Terra est l’un des principaux producteurs de maïs du pays, contribuant à la sécurité alimentaire et au développement économique.

La Ferme TERRA

• La ferme Terra est née en 2006, sur un site inexploité sur la Route Kasenga, avec pour objectif de développer une agriculture industrielle, commerciale, compétitive et performante. Aujourd’hui, cette exploitation s’est développée au point de devenir l’une des plus grandes exploitations de culture de maïs dans le Haut-Katanga.
• Terra exploite 2.600 hectares sur une concession totale de 10.000 hectares. Cette situation lui offre un potentiel de croissance et d’expansion considérable. L’ambition des propriétaires est d’augmenter la production de maïs à 75.000 tonnes par an pour approvisionner la minoterie African Milling et contribuer à la sécurité alimentaire du pays.
• Les opérations culturales sont modernes et raisonnées, et Terra utilise notamment des engrais organiques provenant de la ferme avicole du Groupe, CongOeufs. Cela permet de préserver la santé, la vitalité et la productivité du sol.

African Milling

• Lancée en 2010 et basée à Lubumbashi, cette minoterie moderne (Bühler), African Milling, a une capacité de traitement annuel de 120 000 tonnes de maïs.
• La marque « Bukari ya Kwetu » d’African Milling est bien connue en tant que farine de maïs de qualité supérieure distribuée dans la région du Grand Katanga et dans les provinces du Kasaï.
• Le maïs provient à la fois de la société sœur, Terra, et de tierces parties (agriculteurs locaux ou importations), suivant des spécifications strictes pour garantir la meilleure qualité.
• La capacité de stockage est de 40.000 tonnes et répond aux normes les plus strictes en matière de maintien de la fraîcheur et de la qualité de la matière première. Utilisée à pleine capacité, elle permettrait à l’entreprise de fournir du maïs tout au long de l’année sans interruption.

CongoOeufs


CongOeufs, fondée à Lubumbashi en 2015, est une entreprise leader dans l’industrie des œufs de table frais. Elle produit, fournit et distribue plus de 60 millions d’œufs de table de qualité par an dans toute la région du Grand Katanga et au-delà, atteignant divers marchés formels et informels.
• Notre équipe passionnée et qualifiée s’engage à maintenir les meilleures pratiques mondiales par le biais d’une biosécurité et d’une qualité sans faille
• CongOeufs fournit des engrais organiques aux fermes commerciales et aux petits exploitants agricoles.
• CongOeufs prévoit d’augmenter les volumes de production et lancer la production locale de provende pour une sécurité alimentaire durable et le développement économique.

Par Franck Fwamba pour FKF Softpress


Partager

Tous pour la RDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 4 =


Translate »